Circuits en français

La bataille de Bastogne, tour résumé d’une demi-journée des trois étapes de la bataille 

Tour résumé durée 4 heures.

Circuit Bastogne – Noville – Bois Jacques – Foy – Recogne – Château de Rolley – Assenois. Inclus les sites BAND OF BROTHERS

Combats des premiers jours. Noville, team Desobry et 101e airborne contre la 2e panzer.

L’encerclement, le siège. Visites des vestiges de foxholes de la ligne de front, la demande de reddition, le Nuts de MC Auliffe.

Zones de parachutages et atterrissages planeurs. Les zones de concentration de l’artillerie US.

L’attaque allemande de Rolley/Hemroulle du 25/12.

Rupture de l’encerclement par la 4e DB de Patton, Assenois et Fortin Boggess.

La contre-attaque vers le Nord. Foy / Recogne.

 

La bataille de Bastogne, journée entière : circuit historique et visite des hauts lieux de la bataille de Bastogne

Circuit Bastogne – Noville – Longvilly – Neffe – Wardin – Marvie  – Bois Jacques – Foy – Recogne – Château de Rolley – Champs – Assenois. Inclus les sites BAND OF BROTHERS

Combats des premiers jours : résistance héroïque de la 28e division d’infanterie et de la 9e division blindée au Grand-Duché de Luxembourg. Résistance et destins différents des trois teams de la 10e division blindée Desobry, Cherry et O’Hara : Noville, Longvilly, Mageret, Marvie. Premiers combats de la 101e, Noville, Wardin, Marvie, Neffe. Voies d’accès de la 2e panzer et de la panzer lehr. L’erreur de Bayerlein.

Le siège, tour du périmètre de Bastogne. Visites des vestiges de foxholes de la ligne de front. La demande de reddition, le Nuts de MC Auliffe. Zones de parachutages et atterrissages planeurs. Les zones de concentration de l’artillerie US.L’attaque allemande de Rolley/Hemroulle du 25/12. Les combats de Champs.

Rupture de l’encerclement par la 4e DB de Patton, la percée d’Assenois et le Fortin Boggess.

La contre-attaque vers le Nord. Foy.

BASTOGNE Sur les traces de la Easy Company BAND OF BROTHERS : tour 1/2 journée

Tour résumé – durée 3 à 4 heures

Circuit résumé retraçant les actions principales de la compagnie E du 506th Parachute infantry regiment, rendue célèbre par le livre de l’historien Stephen Ambrose et la mini-série produite par Steven Spielberg et Tom Hanks en 2001 pour la chaine HBO.

La montée en ligne, la vie sous les tirs d’artillerie dans les foxholes du Bois Jacques, la « first platoon patrol », « the 1000 yards attack », Monument Easy Company, l’attaque de Foy  et des exploits du Lieutenant Speirs, cimetière américain temporaire et cimetière allemand de Recogne.

BASTOGNE Sur les traces de la Easy Company BAND OF BROTHERS : tour complet

Tour complet – durée 5 à 6 heures

Circuit complet retraçant toutes les actions de la compagnie E du 506th parachute infantry regiment, rendue célèbre par le livre de l’historien Stephen Ambrose et la mini-série produite par Steven Spielberg et Tom Hanks en 2001 pour la chaine HBO.

Site du Mardasson, Le site de l’hôpital ou Renée Lemaire perdit la vie, historique des services médicaux et vie des « medics »,  le char Shermann de la place Mc Auliffe, La montée en ligne depuis la zone de débarquement des camions, la vie sous les tirs d’artillerie dans les foxholes du Bois Jacques, vestige du poste de commandement du bataillon, « route de medics », « first platoon patrol », « the 100 yards attack », Monument Easy Company, l’attaque de la « Hell’s night », restes de foxholes peu connus, cimetière américain temporaire et cimetière allemand de Recogne, la prise de Foy, l’attaque et des exploits du Lieutenant Speirs, reconquête de Noville jusque Rachamps.

La bataille de Bastogne : le front sud

Tour résumé – durée 3 à 4 heures

Les combats au Sud : Berlé, Schuman Eck, Villers la bonne eau, Lutremange et Lutrebois. Sur les traces de la 35e division d’infantrie.

Houffalize : Tour historique développé autour des monuments et points marquants de la seconde guerre mondiale de la commune de Houffalize

1940 : les Chasseurs ardennais et les abris Devèze. Libération de septembre 1944 : Ernest Hemingway à Houffalize.

Les bombardements de la RAF : monuments aux victimes civiles, vestiges de cratères. Monuments aux aviateurs US du B24 abattu à Wibrin.

Char Panther.

Massacres de civils et de résistants durant la bataille des Ardennes: Parc Lambin. Le repli allemand de janvier 45 : le pont stratégique d’Achouffe. La reconquête américaine de janvier 45 : le Sherman de Wibrin. La fin de la bataille : pont de Rensiwez – La jonction entre la première et la troisième armée US.

Bataille des Ardennes – le flanc nord : stopper le Kampfgruppe Peiper – le Tigre Royal de La Gleize

Lanzerath – combats du “most decorated platoon of ww2”. Honsfeld. Baugnez : Massacre de Malmedy. Ligneuville.  Combats de Stavelot

Les ponts sautent devant Peiper et  défense de l’infanterie américaine : Trois-Ponts et Habièmont. Cheneux le choc des paras de la 82e airborne : 504 PIB contre troupes SS.

La Gleize : défaite et repli. le tank Tigre Royal

Bataille des Ardennes – le flanc nord : les champs de bataille de la 82nd airborne

La défense de la vallée de la Salm : Trois-Ponts, Grand Halleux, 505 et 508 PIR. Le choc des élites : la bataille de Cheneux le 504ème PIR attaque l’avant-garde blindée des SS de Peiper. La défense du carrefour Parker (Baraque de Fraiture)

La reconquête de janvier, au pire de l’hiver : 517 PIR et 551 PIB, the lost batallion, Dairomont, Rochelinval.

Bataille des Ardennes – le flanc nord : la bataille pour Saint-Vith

La 106e division d’infanterie, désastre pour les Golden Lions. La défense de Saint Vith par les 7e et 9e divisions blindées. Combats des premières heures – les soldats du génie. Monument Eric Wood

L’embuscade de Poteau, sur les lieux du plus célèbre film d’archives allemand de la bataille des Ardennes. La défense du carrefour Parker (Baraque de Fraiture). Manhay Le char Panther.

 

Publicités